Baby Pop

05 novembre 2010

De la naïveté...

Dans les commentaires du billet sur le Père Noël, on parle de candeur, d'innocence... Moi j'assimile tout ça à de la naïveté. Et question naïveté j'en connais un rayon, justement.

Moi je suis la fille qui sourit à tout le monde dans la rue et les transports en commun. La fille qui ne se rend pas compte que sourire à Maurice, 76 ans, lunettes de la Sécu et bistouquette derrière l'oreille depuis 1983 et qui n'a d'yeux que pour mon 100D ou 90C (suivant les horaires de tétées), n'est pas la meilleure idée du moment.

Naive_cover

Je suis la fille dont les grands-frères ont bien profité de leur statut de grand-frère en me faisant croire et répéter tout et n'importe quoi. Du style, en me montrant un rapporteur (mais si, ça) "Tu vois ça, c'est pour tracer des carrés. Tu pourras le dire à ta maîtresse demain, elle sera fière de toi !". Vous imaginez la suite.

Je suis la fille qui croit le mec maqué qui lui promet de quitter sa copine avec qui il est depuis 5 ans. Mais ça c'est une autre histoire (pas lui hein).

Ca doit se voir sur ma figure, parce que je suis aussi la fille à qui le boucher demande "des gauches ou des droites" quand je lui achète des cuisses de poulet. Et il faut voir sa tête quand je lui réponds sérieusement. Sa blague n'avait pas dû fonctionner depuis des années. Ou sur des gamins de 8 ans.

Du coup aujourd'hui, je me méfie.

Soit je saute encore à pieds joints dedans quand il s'agit de quelqu'un en qui j'ai confiance. C'est le jeu préféré de mon beau-père d'ailleurs, de me faire croire n'importe quoi.

Soit je me blinde et je deviens suspicieuse pour un oui pour un non. "- Je reviens, je vais acheter du pain. - Ouais, c'est ça, on ne me la fait pas à moi, tu me prends vraiment pour une cruche ? - Euhhhh !".

Pourquoi je racontais ça déjà ? Ah oui, pour mieux vous expliquer ma réticence à raconter à ma fille qu'un vieillard de 80 ans se tapait le monde entier à dos de rennes en une nuit pour lui amener des jouets en bois plein d'échardes. 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par calimarseille à 12:39 - Tout le reste - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur De la naïveté...

  • Je ne suis pas certaine qu'il y ait un lien de causalité entre croire au père noël et la crédulité

    Cela dit, on se ressemble, je crois TOUT aussi!
    (Mais je ne souris pas aux Maurice, ils me font flipper!)
    Mon mari s'amuse souvent à me faire croire tout et n'importe quoi. Comme je le trouve plus intelligent que moi, je crois tout ce qu'il me dit.
    Bon, moins après 8 ans quand même!!

    Posté par LMO, 05 novembre 2010 à 14:13 | | Répondre
  • Je ne crois pas que ça aie un lien avec l'intelligence. Pas mal le coup de la cuisse de poulet, hein ?

    Posté par Cali, 05 novembre 2010 à 14:25 | | Répondre
  • Ah mais oui c'est de crédulité, pas de naïveté dont il s'agit ! J'ai cherché le mot pendant tout mon billet ! tam'pi

    Posté par Cali, 05 novembre 2010 à 14:56 | | Répondre
  • moi aussi je suis assez naïve, mais ça s'arrange avec le temps!
    les cuisses de poulet... j'aurais pu tomber dedans, surtout quand on est un peu fatigué et surmenée et on est submergé des automatismes du quotidien!

    Posté par Maria, 05 novembre 2010 à 15:19 | | Répondre
  • Baaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah c'est pas pareiiiillleuuuuuuuuuuuuh!!!

    Et moi aussi je marche à tous les coups (mdr pour la cuisse de poulet)

    Posté par Moutonnette, 05 novembre 2010 à 15:52 | | Répondre
  • t'as bien raison, faut pas les laisser croire à ces inventions !

    Posté par Norzem, 05 novembre 2010 à 16:39 | | Répondre
  • Ah je me marre! Pour revenir au vieux barbu, moi ce qui me gène c'est de faire absolument croire qu'il existe en vrai!!! Quel est l'intérêt? Autant dire que c'est une jolie histoire mais c'est sympa aussi que les parents offrent un beau cadeau (pas une décadence de cadeaux d'ailleurs) à leurs enfants. Passer du temps pour faire plaisir aux gens, c'est magique aussi, non?

    Posté par mllepilou, 05 novembre 2010 à 18:03 | | Répondre
  • Nous on ne fera pas croire au père noel à notre fils. On veut baser notre relation sur une relation de confiance, pas sur des mensonges, si minime soit-ils. Et puis, ce qui me diront: "Et la magie de noel?" Je leur répondrais qu'elle n'est pas dû à la croyance au père noel, mais à l'ambiance, à la magie, à l'amour, au partage, aux histoires qu'il y a autour de cette fête.

    Posté par mam'lou, 05 novembre 2010 à 20:19 | | Répondre
  • Dans ma belle famille, c'est le sport officiel de se payer ma tête en faisant gober tout et n'importe quoi!

    Posté par loup, 07 novembre 2010 à 14:36 | | Répondre
  • mortel les cuisses de poulet
    bah moi un jour on m'a dit dans un magasin, alors que je demandais où était l'escalator "il est en panne mais on a une corde à noeuds au fond à droite" ben chuis allée au fond à droite... arf...

    Posté par opio, 07 novembre 2010 à 19:51 | | Répondre
  • Haaaan ! J'aurai fait pareil ! Nan mais ça doit se voir sur nos têtes (chui hyper contente que tu viennes commenter ici, j'adore tes histoires rocambolesques d'ascenseur, de Londres, de baby-sitter...)

    Posté par Cali, 07 novembre 2010 à 19:55 | | Répondre
  • Ah tiens, je me suis un peu reconnue dans cette description... Pour les cuisses de poulet, j'aurais même été capable de demander "pourquoi, c'est quoi la différence ?" <_<
    Pour le père Noël, c'est pas pareil,et puis un peu d'innocence (je préfère ce mot à la naïveté, c'est moins péjoratif) c'est pas si mal dans ce monde de brut non ?

    Posté par Kiki, 12 novembre 2010 à 20:20 | | Répondre
  • Pour les cuisses de poulet au contraire, j'ai fait mine de réfléchir, genre, je fais partie des happy few qui savent qu'il y a une différence

    Posté par Cali - Babypop, 12 novembre 2010 à 23:03 | | Répondre
Nouveau commentaire