Baby Pop

22 septembre 2011

La peur au ventre

Je regarde la jolie vue par la fenêtre mais je ne vois qu'une chute,

photo 3

photo 4

Je suis du regard les vagues qui déferlent et je ne vois que ma fille en train de s'y noyer,

Je vois un chien courir joyeusement avec son maître et je ne vois que sa machoire musclée,

Je tiens la main de ma fille sur le passage clouté, et je l'imagine se libérer et courir au-devant des voitures, j'entends même le choc, je vois l'accident,

Je l'entends tirer son petit chien à roulettes derrière moi au parc et j'ai peur qu'elle ne se fasse enlever, peur de ne plus la trouver si je la lâche du regard,

photo 1

photo 2

Je vois les pointes des couteaux dressées dans le lave-vaisselle ouvert et j'imagine la chute,

J'admire ma jolie table de salon laquée mais je ne vois que ses angles saillants,

Je ris de voir mon bébé se trémousser debout sur la canapé mais je ne vois que la glissade, le choc, le sang,

Je la félicite de monter l'escalier seule, appuyée au mur et j'imagine la dégringolade, tête par-dessus bord,

Depuis que je suis maman je suis double.

La maman joyeuse et souriante qui encourage à découvrir le monde et la mère poule névrosée qui voudrait parfois faire rentrer son bébé dans son ventre.

Ce ventre, justement, où se niche la peur, heure après heure.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par calimarseille à 06:16 - Je me moque donc je suis - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur La peur au ventre

    Tout pareil... cauchemars à la clé!

    Posté par Sandrine, 22 septembre 2011 à 06:50 | | Répondre
  • Je pense que c'est tt simplement çà être maman. Aimer, sourire, apprécier tous les moments, et les aimer tant qu'on craint le pire car on n'imagine pas qu'il puisse souffrir, être blessés, voire pire.
    Comme toi j'imagine tjs le pire (ce que zhom ne comprend pas et est plus insouciant). Je crains l'accident grave, la mort, et encore plus que tout (va t'on savoir pourquoi) l'enlèvement, la torture, le viol, la souffrance. Je les aime tant mes puces que je ne pense pas pouvoir vivre s'il devait leur arriver qque chose... Non j'en suis sure

    Posté par choupinette, 22 septembre 2011 à 07:07 | | Répondre
  • Déjà pour les couteaux du lave vaisselle tu n'as qu'à les ranger pointes en bas....

    Posté par Mag, 22 septembre 2011 à 07:41 | | Répondre
  • Sandrine : ça me rassure, je ne suis pas psychopathe

    Choupinette : tout comme toi, le fait divers me parait pire que tout...

    Mag : je le fais, mais l'on mec n'y pense pas

    Posté par BabyPop, 22 septembre 2011 à 07:43 | | Répondre
  • Alors je ne suis pas la seule ? Pas laa seule à pleurer toute seule le soir en imaginant qu'il ploierait lui arriver malheur ? Pas la seule à éteindre la télé lors des alertes enlèvement, tellement ça me fout la peur au ventre que ça puisse être la fille un jour sur la photo ? A la serrer parfois fort de peur qu'on me l'enlève ? Pfiou, ça rassure un peu... Mais j'imagine que ça ne s'arrête jamais...

    Posté par Marion, 22 septembre 2011 à 07:46 | | Répondre
  • comme je comprends, moi aussi j'imagine les pires scénarios même les plus improbables parfois! même ceux où c'est moi qui fait du mal à mon bébé tout fragile *vite un divan* )))

    Posté par caroline, 22 septembre 2011 à 07:53 | | Répondre
  • Marion : moi aussi j'arrive a me faire pleurer seule en imaginant les pires trucs.

    Caroline : un grand divan alors, qu'on y rentre toutes !

    Posté par BabyPop, 22 septembre 2011 à 07:59 | | Répondre
  • Moi je suis devenue névrosée le jour ou j'ai accouché !!!

    Posté par mamanblog, 22 septembre 2011 à 08:34 | | Répondre
  • Bas alors ma belle, tu es une super maman tres attentionnée et la moitié de ce que tu as dit ne peut arriver, puisque tu fait attention...
    Relax meme si je te comprend...
    Embrasse fort ta ptite louloute et dit toi que vivre la peur au ventre fait parfois passer a coté des plus belles choses...

    Posté par Lili's skies, 22 septembre 2011 à 08:36 | | Répondre
  • Oh comme je me reconnais dans ton texte ..comme toutes les mamans du monde (et les papas aussi ..).
    Moi c'est le soir avant de m'endormir que ces visions me prennent ...je respire doucement, j'écoute la maison dormir et je me dis "tout va bien" ...mais ces angoisses sont crispantes et effectivement je crois qu'on devient double quand on est parent !
    C'est sans doute aussi ce qui nous pousse à les prévenir, et leur permet de devenir adulte : Nous leur signifions les limites et c'est grâĉe à nos peurs parfois ...faisons en quelque chose de positif ..
    Bon courage !! ;D

    Posté par edwige, 22 septembre 2011 à 08:39 | | Répondre
  • Je fais attention, je surveille, je suis vigilante, mais je pourrais pas vivre si je devais toujours imaginer le pire à chaque instant....
    ça doit être dur à gérer...pour toi, et pt aussi pour elle.
    Le problème, c'est qu'on ne pourra pas les protéger de tout...des fois il suffit d'une demi seconde...

    Posté par Moutonnette, 22 septembre 2011 à 08:57 | | Répondre
  • Oh comme je te comprends !
    J'arrive un peu à lâcher prise maintenant parce que comme tu le décris si bien on finit par ne voir que le danger, que le négatif (et en plus ça l'empêche pas d'arriver !). Aujourd'hui j'essaie de regarder les choses autrement en me disant que forcément, c'est que le meilleur qui peut arriver. Pas le malheur.
    Les photos sont très suggestives, vraiment très chouette !

    Posté par La journalisteIT, 22 septembre 2011 à 09:17 | | Répondre
  • Je suis pareille, et des fois ça l'empêche un peu de jouir à 100 % de ce que je fais avec eux !!!
    Et le pire, c'est que c'est pas dit que ça s'arrange quand ils auront grandit !!!
    Bonne journée !!!

    Posté par laetibidule, 22 septembre 2011 à 09:34 | | Répondre
  • tout pareil et merci pour cet article qui me rassure un peu quand même....ces satanés images qui trottent dans la tete....
    allez, courage à nous toutes les filles

    bizz

    Posté par magasaly, 22 septembre 2011 à 09:56 | | Répondre
  • 2e billet commente aujourd'hui mais je rentre de vacances et j'en decouvre plusieurs en meme temps Je crois qu'on s'est toutes decouvert des angoisses avec la maternite. D'apres mon homme (grand anxieux), je suis carrement insouciante et pourtant j'ai tjs un pincement au coeur en montant dans un avion maintenant alors que je n'ai jamais eu la moindre apprehension avant. Attention quand meme a ne pas se laisser envahir, voire a se faire aider si on sent que "ca deborde". Ma belle-mere est une angoissee notoire et ces 2 enfants sont unanimes pour dire que ca leur a pourri la vie et que ca a laisse des traces (je confirme). Maintenant elle reporte sur ses petits-enfants et nos sejours sont une source d'inquietude constante pour elle. Elle en est la premiere victime mais de l'exterieur c'est etouffant et meme mon fils de 3 ans commence a trouver ca pesant. Le seul point positif est que mon homme a compris bcp de choses en regardant sa mere et qu'il travaille maintenant sur lui pour ne pas transmettre ses angoisses a ses propres enfants. Ouf! Et je ne suggere pas du tout que tu en es a ce stade pathologique, mais je pense que si l'inquietude fait (malheureuement) partie de la vie des parents, les angoisses ca se travaille.

    Posté par Caro_in_london, 22 septembre 2011 à 10:50 | | Répondre
  • Je tremble et j'angoisse aussi beaucoup, impossible de voir un film ou lire un livre avec une histoire d'enlèvement ou d'enfant malade, ça me torture pour rien. Je comprends mieux mes parents quand ils me disaient "Appelle quand tu pars", "Dis nous au moins quand tu rentres " et autres recommandations que je ne suivais pas toujours ...

    Posté par sophie, 22 septembre 2011 à 12:36 | | Répondre
  • oh oui, c'est tellement ça. Bizarrement, je crois que je suis moins angoissée avec la deuxième, mais chaque zone de la vie de mes enfants reste une potentielle zone à risque. Pourtant, à défaut du reste, je dois arriver à les protéger de mes angoisses, puisque mes propres parents trouvent que je laisse trop mes filles se mettre en danger !

    Posté par meldc, 22 septembre 2011 à 13:18 | | Répondre
  • C'est dur mais je pense que toutes ces pensées nous passent par la tête quand on devient maman

    Posté par MissBrownie, 22 septembre 2011 à 13:27 | | Répondre
  • Je me sens moins seule !
    Moi qui pensais être une vraie névrosée: avoir l'esprit rempli de ce genre d'horreur, de toujours m'imaginer le pire ...

    Posté par Fael de Unbb30, 22 septembre 2011 à 16:03 | | Répondre
  • Pas encore maman et ça m'angoisse déjà! La il est dans mon ventre et je m'angoisse à l'idee que son coeur ne puisse plus battre! Ton texte est si vrai..

    Posté par Gwen, 22 septembre 2011 à 18:18 | | Répondre
  • Ben c'est con mais ça me rassure vachement. Je pensais être la seule névrosée à voir des choses atroces arriver à mes filles alors qu'elles jouent tranquillement...

    Posté par LMO, 22 septembre 2011 à 18:44 | | Répondre
  • REPONSES

    MamanBlog : moi je l'étais déjà un peu avant

    Lili's Skies : en fait je suis tellement maladroite et désorganisée, tête en l'air pour moi que pour ma fille je suis au max de la surveillance !!

    Edwige : ça ne se voit pas quand on lit ce texte mais finalement j'arrive pas mal à lacher prise, à me dire que de toute façon je ne peux pas tout contrôler...

    Mouonnette : nan mais dans la vraie vie ça se voit pas, ce sont des "flash" furtifs, je n'y pense pas toute la journée et ça ne me gâche pas la vie

    La Journaliste IT : merci pour les photos, j'en suis assez contente . ça permet tout de même d'anticiper quelques dangers (pas forcément graves) auxquels on aurait pas pensé, tu ne trouves pas ?

    Laetibidule : ah mince je pensais que ça irait mieux plus tard...

    Magasaly : au moins je vois que je ne suis pas la seule

    Caro in London : oui, trop c'est trop, mais je crois que ça ne se ressent pas trop chez moi, mon copain en a aucune idée, de ce qui me passe par la tête !

    Sophie : pareil, j'étais une très grande fan des romans policiers et plus c'était glauque, mieux j'aimais. Maintenant c'est impossible pour moi d'en lire, ça me donne mal au ventre !!

    Meldc : c'est que tu caches bien ton jeu Pour le 2ème,c'est normal que ça soit moins dur, non ?

    Miss Brownie : et oui... Mais ce n'est pas agréable d'imaginer toutes ces horreurs !

    Fael de UnBB30 : au moins, à imaginer le pire, tu peux prévoir et anticiper, ça se passe toujours mieux en réalité que dans nos têtes non ?

    Gwen : il st dans ton ventre ? Alors tu es maman . La grossesse s'est angoissant car tu n'as aucun moyen de vérifier par toi même que tout va bien...

    LMO : ah non, moi pareil ! Parfois j'imagine même des choses atroces qui pourraient arriver à mon mec ! Accident de voiture, chute de l'escabeau, étouffement avec une cacahuète... Mais je me soigne !

    Posté par BabyPop, 23 septembre 2011 à 12:39 | | Répondre
  • Pareil... et encore souvent je suis même très sombre. Je ne comprend pas pourquoi je suis comme ça, toujours à imaginer le pire du pire. Et quand je commence à ne plus y penser, je me dis que c'est là que les choses arrivent, et je recommence mes visions d'horreur.
    Oui c'est ça la peur au ventre, c'est là que ça a commencé, déjà dans mon ventre j'étais sûre que tout allé s'arrêter.
    Ca passe tu crois?

    Posté par loup, 23 septembre 2011 à 22:12 | | Répondre
  • merci

    merci pour cet article d'un coup je me sens vachement moins seule!

    Posté par Mimine, 24 septembre 2011 à 02:59 | | Répondre
  • Je crois que c'est le lot de beaucoup de mamans... à plus ou moins grande échelle. Moi je me soigne pour ça. Pas envie de transmettre ma peur à mes enfants.

    Posté par Ali, 24 septembre 2011 à 09:12 | | Répondre
  • tout pareil ici
    depuis que je suis maman
    avec mon grand garcon de 2 ans (!) et ma mini puce de 9 mois. Je les vois tomber dans le vide, s ecraser, se noyer, s etouffer. c est horrible cette angoisse. névrosée. hum

    Posté par MadameOscar, 28 septembre 2011 à 02:48 | | Répondre
Nouveau commentaire