Baby Pop

29 mars 2013

La plus grande petite fille du monde

Si tu savais comme tu me manques...

On se voit tous les jours, comme avant,

Mais ce n'est plus comme avant.

Dans tes yeux une gravité qui n'y était pas,

De la déception, souvent,

De la jalousie, parfois,

De la colère, beaucoup.

Tu grognes comme un tigre, tous les jours. Tu fais des colères terribles.

Tu m'en veux tellement. Je m'en veux tellement. Tu lui en veux tellement.

De t'avoir pris ta maman et de l'avoir changée.

Pendant ces 9 interminables mois. Où tu m'as vu m'affaiblir, me fatiguer, te crier dessus, manquer de lait, pour finir par faire la sieste quasiment toute la journée.

Tu te disais qu'une fois la petite soeur sortie, tout redeviendrait comme avant.

photo__3_

Et puis la maternité. Tes hurlements quand venait l'heure de me quitter, mes pleurs à moi quand j'entendais ta détresse dans le couloir.

Mon instinct de louve à calmer quand tu t'approches un peu trop près de ta petite soeur.

Ton incompréhension. Pourquoi tu siestes encore ? Tu n'as plus de bébé dans le ventre.

Ta solitude la nuit, alors qu'on partage une chambre à 3.

Mes bras, qui ne sont plus que pour toi,

Tes surnoms que par mégarde j'utilise pour elle,

Ta distance.

Notre complicité qui me fait l'effet de s'effriter.

Je voudrai tellement te retrouver...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par calimarseille à 16:58 - BabyBabyPop - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur La plus grande petite fille du monde

    Il faut un peu de temps, pour soit, pour eux.... essayer de laisser le papa gérer le dernier né pour se retrouver seule avec l'ainé... ne pas hésitez de se mettre sur le canapé pendant la sieste du bébé pour faire des câlins a l'autre.
    Le soir, quand bébé est couché, tenté de faire un rituel avec un livre, un câlin et un bisous dans le lit du "grand" et lui parler, encore et toujours, lui dire qu on laime et que l'arrivé de ce nouveau bébé n'est en rien un remplacement mais bien quelque chose de plus, que ton cœur grossi à mesure que tu as des enfants...
    En général, on commence a souffler quand bébé commence a ramper et que les deux peuvent enfin se découvrir.
    Ma fille a adressé son premier éclat de rire à son frère, a partir de là ce fut un amour fou... surtout quand, enfin, on a pu la mettre a terre vers ses 6 mois pour qu elle rampouille, depuis, ils ne se lâchent plus!
    J'espère qu'il en sera de même pour toi mais en attendant, ne te déprime pas, ces moments reviendront, c'est juste le temps de vous retrouver, d'apprendre ....
    Mon fils, comme pour se protéger, s'est accroché doublement à son père les 15 jours avant l accouchement et les 15 jours qui ont suivi, comme pour ne pas trop souffrir et ça lui a convenu et c est revenu, naturellement en parlant beaucoup beaucoup, en disant des je t aime, en caressant ses cheveux, en lui expliquant que j'étais fatiguée mais que j'étais là pour lui, que sa sœur me prenait du temps mais que je l'aimais tjs autant lui, qu'il était encore mon "bébé" et que ça reviendrais vite comme avant, le temps d'apprendre.... il a compris, parle lui, peut être trouveras tu les mots pour l'apaiser et t'apaiser toi aussi !
    Il existe des livres pour enfant pour expliquer les choses, ça peut être pas mal aussi si tu aime faire passer les messages par ce biais.
    Plein de courage, essaie de dormir pour être plus présente pour elles ensuite.

    Posté par dexterina, 29 mars 2013 à 17:10 | | Répondre
  • Attends… attends…

    Attends de voir la complicité, les fous rires partagés. Attends de voir la grande qui protège la petite, qui sait avant toi ce qu'elle veut, ce qui lui faut, lui passer son doudou, trouver son jouet préféré. Patience…
    Je sais le crève-coeur, la culpabilité… J'ai vécu aussi et je vis toujours… mais je sais aussi le bonheur immense de les voir jouer ensemble, s'inventer des mondes rien qu'à elles, des chansons, des blagues qu'elles seules peuvent comprendre.
    Pourtant enceinte quand elle ma dit : "Tu m'aimes maman ? Alors pourquoi tu veux un autre bébé ?" la douleur m'a transpercé le coeur. J'avais la terrible impression de lui faire un enfant dans le dos.
    Mais courage, patience, après la régression, la colère, chacun trouve sa place. Elle comprendra qu'être grande soeur, c'est aussi bien qu'être le bébé.
    Et en parlant de confusion des surnoms, j'ai vécu tout pareil. J'ai inventé Ninou pour la 2e. mais un jour, Loulou (the 1st) m'a dit "D'accord, Ninou, c'est aussi un loulou !" J'ai su qu'on avait fait un GRAND pas.

    Posté par mamandeloulou, 29 mars 2013 à 17:13 | | Répondre
  • OOooohhh Baby
    ça me fait tout chose ce billet... Courage <3

    Posté par Dame Praline, 29 mars 2013 à 17:14 | | Répondre
  • pas facile, j'imagine... il faut que chacun prenne le temps de trouver sa place, et apprenne à tirer profit de cette nouvelle vie.
    Mais même si ton temps pour elle te semble compté, ton Amour n'a pas été divisé, seulement multiplié !

    Posté par stephie, 29 mars 2013 à 17:24 | | Répondre
  • Bouleversant, ce billet. Et finalement, il répond à beaucoup des questions que je me pose quand j'envisage de faire un 2e bébé. Je crois que je vais attendre encore un peu que ma toute petite (21 mois) me demande un petit frère...

    Posté par jewl, 29 mars 2013 à 17:30 | | Répondre
  • Euhh moi aussi parfois j'utilise ses surnoms pour ma deuxième et ma première ne manque pas de me dire "heyyyy mais c'est moi ta Chacha des bois d'amour des prés"...
    Si ça peut te rassurer dans le fait que tu n'es pas la seule à avoir vécu ce genre de choses, ma Première m'a totalement IGNOREE de la maternité, jusqu'aux 15 jours de ma deuxième.
    J'aurais largement préféré qu'elle me mène la vie dure plutôt qu'elle ne me regarde plus, ne veuille plus me bisouiller, ni même que je la touche.
    Mais tout ça, c'est fini. OUF.

    Bon courage à toi et tu sais quoi? enferme-toi trois minutes dans la salle de bains et chiale un bon coup, ça fait du bien.

    Posté par Norzem, 29 mars 2013 à 17:54 | | Répondre
  • courage... chacune finira par trouver sa place. C'est tout l'équilibre de la famille qui doit être retrouvé. Mais vous êtes super fortes et vous allez surmonter toutes difficultés. Vous allez faire un beau trio toutes les 3 et en plus les filles vont finir par faire pleiiiin de bêtises ensemble !

    Posté par Céline Walea, 29 mars 2013 à 18:42 | | Répondre
  • Oh... j'en suis très émue...
    Ma grossesse n'en est qu'au début, mais ce que tu lis, je crains bien de le vivre. Cette relation fusionnelle que j'ai avec mon fils risque bien d'être irritée... involontairement.
    Ce n'est pas évident, mais tu fais surement au mieux. Les choses diffèrent... peut-être n'est ce qu'un temps d'adaptation.
    Pleins de douces pensées pour ces moments difficiles pour ton coeur de maman.

    Posté par Mano Elle, 29 mars 2013 à 18:52 | | Répondre
  • J'ai vécu ces moments où ma grande jalousait sa soeur parce qu'à mon retour à la maison, je ne pouvais pas m'occuper d'elle, j'ai mis un mois à me remettre d'aplomb (merci l'épisio) pour pouvoir la porter de nouveau et dès que j'ai pu j'ai consacré une journée entière juste pour elle et petit à petit chacun prend sa place !
    Courage, ça va venir pour toi aussi, il faut laisser le temps au temps même si parfois ça déchire le coeur !!
    Plein de bisous

    Posté par Suzanne, 29 mars 2013 à 20:47 | | Répondre
  • Oh comme cela semble difficile
    Tu m'en tire les larmes...
    Je n'ai pas encore vécu cette situation, d'ici 1 mois surement...
    Je ne peux donc te conseiller ou te rassurer mais je vous souhaite de bien vite retrouver un bel équilibre de vie toutes les 3 ♥

    Posté par Lodilodi, 29 mars 2013 à 23:46 | | Répondre
  • Dexterina : merci pour ton long message. Ma fille aussi s'accroche beaucoup à son père ! C'est bien aussi, ils se découvrent autrement. Le matin maintenant il sait la préparer de A à Z, queue de cheval incluse

    LaMamandeLoulou : c'est vrai que pour l'instant elle ne s'y intéresse pas trop, elle dort, mange et pleure, ne la regarde même pas etc... J'ai hâte de voir leur complicité. Un creve-coeur, c'est le mot, ça fait mal comme une rupture amoureuse !

    Dame Praline : merci ! ça va se tasser...

    Stéphie : même si ce n'est pas trop comparable, ça doit te faire ça ou ça a du te faire ça quand bébé tu ne pouvais pas ouvrir tes bras pour les 3 !

    Jewl : faut pas que ça te dégoute, c'est un petit coup de mou mais globalement c'est facile ! Tout dépend du caractère de ton premier, de votre relation... A chaque age ses difficultés j'imagine !

    Norzem : ouf, ça passe ! Moi j'ai droit à un mélange d'ignorance, de colère et de "bébé collé" "tu me donnes à manger maman ?", fatigant !

    Céline Waléa : j'ai hâte de les voir faire ça Toi à la naissance de ta fille, ton fils ne t'a pas mené la vie dure ?

    Mano Elle : voilà, dur de défusionner de son coté comme du mien. Même si ça apporte son lot de bonnes surprises : elle dort toute la nuit maintenant et a souhaité aller à l'école l'apres midi aussi... Elle grandit !

    Suzanne : j'essaie de prendre du temps juste pour elle quand la petite sieste même si je meurs d'envie de dormir aussi !

    Lodilodi : pas dit que ça se passe comme ça pour toi Quelle différence d'âge ?

    Posté par BabyPop, 30 mars 2013 à 10:07 | | Répondre
  • Patience...

    C'est dur au début de faire une nouvelle place à chacun, et encore plus pour la grande soeur de trouver la sienne. Mais tu vas voir, ça vient vite!

    Posté par Maman Dinde, 30 mars 2013 à 10:21 | | Répondre
  • Tu me mets les larmes aux yeux... C'est exactement ce que je ressens, encore un peu par moment. Les premiers temps, c'était pire. Ensuite, il y a les hauts et les bas.

    Il faut du temps pour que chacun trouve sa place dans une nouvelle configuration familiale. La complicité reviendra, une fois que tu auras plus de temps. Un nouveau-né c'est toujours très intense, avec le temps ça se calmera. Les difficultés seront différentes, mais tu auras plus de temps pour babybabypop.

    Posté par May, 30 mars 2013 à 16:30 | | Répondre
  • Je comprends... Je crois que tout le monde passe par là. Les hormones ne doivent aussi pas aider Bon courage, et vous trouverez votre équilibre à 4. Tu le sais, les choses s'améliorent, puis se détériorent puis redeviennent mieux....

    Posté par Mellepompons, 30 mars 2013 à 20:23 | | Répondre
  • C'est dur c'est dur, comme je comprends... d'un coup il y a cette distance, j'ai mis du temps à l'accepter, pour elle, pour moi, pour son petit frère...
    Aujourd'hui, enfin la sérénité dans les places de chacun est là, je dirais que chez nous il aura fallu 6 mois pour voir tout le monde prendre une place choisie et non subie. Maintenant, quelle fierté de présenter son petit frère, d'aller se cacher avec lui, de lui "lire" des histoires, etc.
    J'ai ressenti ce malaise entre protéger ce petit poussin tout neuf et ma grande, celle qui a fait de moi une maman, qui avait encore tant besoin de mes câlins. Elle s'est beaucoup rapprochée de son papa. Encore aujourd'hui, c'est lui qu'elle appelle la nuit ou le matin.
    Nous faisons toujours "chambre à trois" (bébé2 a 1 an) car trop de réveils nocturnes (de l'un ou de l'autre) mais ça ne semble pas poser de problème aujourd'hui. Je me demande justement comment se fera le passage-partage de chambre !
    Bon courage pour ces moments qui déchirent parfois le cœur de maman mais qui témoignent de tout l'amour que tu éprouves pour tes deux enfants. Chacun s'apprivoise, à son rythme

    Posté par Piloupi, 30 mars 2013 à 21:21 | | Répondre
  • Je n'ai pas encore cette expérience de maman, mais j'y pense déjà beaucoup (trop ?) en raison de mon expérience de grande soeur, qui n'a pas très bien vécu la naissance de son petit frère... du coup, je me perds parfois dans toutes sortes de calculs absurdes du "meilleur moment" pour faire un deuxième, dans l'idée de "protéger" le plus possible mon aînée.
    Mais c'est en effet complètement absurde car je sais bien au fond de moi qu'il n'y a pas de "meilleur moment", que chaque différence d'âge a ses bons côtés et ses moins bons côtés ; qu'il faut penser aussi au deuxième, au papa, à soi-même, à la famille dans son ensemble, et pas uniquement à l'aîné... Et puis ce n'est pas non plus comme si on choisissait vraiment le moment où ce deuxième bébé veut bien pointer le bout de son nez !
    Et je sais aussi qu'il n'y a pas deux vécus identiques, que tout dépend des caractères de chacun, des relations entre les membres de la famille, des circonstances, et puis que la vie est pleine de surprises...
    En fait, la seule chose que je n'envisage jamais, c'est de rester avec un seul enfant. Je suis tellement heureuse aujourd'hui d'avoir mon frère, et j'ai surtout tellement de bons souvenirs de toutes les années qui ont suivi sa naissance !
    Et puis il ne m'est jamais passé par la tête de reprocher quoi que ce soit à mes parents. Il ne faut pas que tu t'en veuilles, surtout. Déjà, des "erreurs", tous les parents en font. Mais là, ça n'a rien à voir, c'est juste la vie : c'est la vie que ta première continue de découvrir, avec cette toute nouvelle expérience, douloureuse mais précieuse aussi, et heureuse surtout. C'est juste la vie que tu leur as donnée, à toutes les deux. Et l'amour d'une mère, que tu leur donnes aussi à toutes les deux, et c'est ce que tu peux leur donner de mieux.
    Je crois aussi que tout ce qui a été dit dans les commentaires est très juste, ça paraît sûrement très dur et très long sur le moment mais ce sera assurément tellement doux et joyeux après, et les difficultés du début sembleront tellement peu de choses, voire seront oubliées... un peu comme les premières semaines avec un premier bébé : des moments difficiles il y en a, et pourtant on ne se souvient que du meilleur !
    Je vous souhaite à nouveau beaucoup de bonheur, à tous les 4.

    Posté par Jupoésie, 31 mars 2013 à 12:01 | | Répondre
  • Je vis exactement la même chose en ce moment, mot pour mot... Comme je te comprend

    Posté par Petiteoursecorse, 31 mars 2013 à 14:50 | | Répondre
  • En plus je sais pas toi mais moi j'ai l'impression que quoi que je fasse pour les 2 je fais pas ce qu'il faut! Hier mon "grand" a tapé délibérément son frère sur la tête...

    Posté par Petiteoursecorse, 31 mars 2013 à 14:56 | | Répondre
  • bouhouhou, comme ça a l'air dur.... j'attends mon deuxième pour fin mai et ma première n'a que 15 mois, tous les jours j'ai mal au coeur à me dire que notre relation d'amour va être obligée de changer, j'ai l'impression que je vais la trahir, et lui faire tellement de mal... Courage à toi, bise et tendresse.

    Posté par calbobine, 01 avril 2013 à 11:13 | | Répondre
  • Comme mes pensées rejoignent les tiennes.... <3 !

    Posté par alinette, 01 avril 2013 à 14:56 | | Répondre
  • Tout d'abord, bienvenue à ta mini ! (ça fait un bail que je ne suis pas passée par ici ). A la naissance de ma petite, n°1 était redevenue un bébé ... (elles ont 3 ans de différence), puis peu à peu malgré leurs caractères radicalement différents, elles sont hyper complices. Tu vas voir, pour l'instant un tout mini bébé ça n'a aucun intérêt pour une petite fille, ça lui pique sa maman et ça pleure tout le temps... mais dès que ta n°2 commencera à s'éveiller au monde (cad très vite), elle trouvera sa petite soeur beaucoup plus sympathique ! Et tu auras plus de moment à consacrer à ta grande, rien que toutes les 2.
    Gros gros courage pour le moment !

    Posté par sophie, 02 avril 2013 à 10:34 | | Répondre
  • Le temps ma grande, le temps sera votre allié. Courage dans ces moments pas faciles, je sais comme la violence des gens que l'on aime peut être déroutante. Le temps apaisera bien des choses et vous permettra de retrouver un équilibre...Courage, je pense bien à vous, et tu sais où me trouver, si je peux t'aider en quoi que ce soit. N'hésite pas.

    Posté par le papillon, 02 avril 2013 à 13:52 | | Répondre
  • Comme toi aussi j'ai trouvé dans le regard de ma prems quelque chose ressemblant a de la colère mêlée a du mépris, de la distance et de l'incompréhension quand j'avais numéro deuz dans les bras et d'autant plus au sein.
    Mais très vite dès ses premiers sourires, on a vite fait de faire remarquer a ma prems qu'ils lui étaient essentiellement destinés, ce qui la rendue complètement accroc et protectrice de son petit frère... Il la regarde comme le messie ! C'est fou !

    Et puis dès que tu peux, mène la toute seule a l'école ou va la chercher en lui disant bien que tu ne veux être qu'avec elle ! Que ce bébé est un peu fatigant et qu'elle te manque ta grande !
    Je connais une bonne chocolaterie ( pas trop loin de chez toi ) qui nous a mis du baume au cœur dans ces moments de complicité retrouvée
    Courage !!!!

    Posté par Chachamars, 02 avril 2013 à 15:18 | | Répondre
  • Patience

    C'est dur et en plus ta propre fatigue te fait voir les choses sous un angle encore plus noir. Mais cela va s'arranger je ne dirais rien de mieux que tous les précédents commentaires.
    La complicité va arriver, tu auras à nouveau plus de temps pour la grande. Courage <3.

    Posté par BatMax, 02 avril 2013 à 21:27 | | Répondre
  • je me suis mouchée fort et j'ai essuyé ma poussière dans l'oeil avant de prendre mon clavier et te laisser quelques mots..
    bientôt 7 mois et j'en suis toujours là, déchirée entre 2 bébés aussi demandeurs l'un que l'autre et la désagréable impression de tout faire de travers..
    on nous dit d'avoir de la patience mais ça n'efface pas la culpabilité..
    je te dirai juste ce que tu sais déjà..bientôt ce sera oublié et la présence de chacun sera une évidence, tout le monde aura trouvé sa place.
    Je t'envoie plein de bonnes ondes!

    Posté par unemamancréative, 16 avril 2013 à 15:16 | | Répondre
  • Je vis la même chose depuis 6 mois, c'est si dur... Je ne pensais pas devenir un jour cette maman que je suis aujourd'hui. Je sais que je crie trop mais comment faire ? Bon courage !

    Posté par Happy Housewife, 19 avril 2013 à 09:23 | | Répondre
Nouveau commentaire