Baby Pop

06 février 2014

Des ongles couleur merchurochrome

Le plus dur, ou du moins le plus bizarre dans cette reprise du travail, ce n'est pas la séparation avec mes filles, ou le rythme, non. C'est cette plongée dans le quotidien. Ce retour aux conversations de bureau et aux bizarreries des transports en commun. Aux heures de pointe et aux grèves de bus. Aux Tupperware réchauffés et aux "Salut ça va" dont personne n'écoute la réponse.

Et ce monsieur dans le métro, très classe en costume, pourquoi a-t-il un caniche en plastique suspendu à sa mallette ? Et cette dame là, elle n'a pas de miroir chez elle ? Elle n'a pas vu qu'elle avait les cheveux sales ? Et ma chef, elle croit vraiment que je ne la vois pas rappliquer en vitesse dans la cuisine pour être sûre que je ne prenne pas SA tasse ? Et cette collègue, ça me fait mal aux yeux tellement elle est belle et bien habillée.

J'aime mon boulot, ce que ça m'apporte, mais j'ai toujours du mal à m'y faire. L'impression d'être spectatrice et de ne pas vraiment participer. Illégitime.

Moi, j'ai les ongles faits mais du merchurochrome sur les doigts (coucou les érythèmes), un joli pull noir avec des taches invisibles de bave. Quand j'entends claquer mes talons dans le couloir je me retourne pour voir qui arrive.

photo (2)

 

Je crois que je fais illusion.

Je crois que je parle trop souvent d'elles.

Et ce pull, là, il fait pas un peu trop "maman" ?

Toujours cette impression d'être un imposteur. De ne pas faire parti du même monde. D'autant moins que seulement deux personnes ont des enfants dans cette association (sur 20). Alors la fête du nouvel an a terminé à 7h, mais ma collègue est "partie tôt, à 2h" tu comprends. Les jours de congé sont pris pour aller skier ou aller faire la fête à Berlin un weekend, pas pour soigner un nez bouché et des yeux collés ou l'inverse. Ils débarquent les yeux ensommeillés à 10h du matin en râlant qu'ils sont crevés. Je les envie et en même temps je les plains.

Je ne me sens pas à ma place toujours mais je sens qu'ils m'aiment bien.

C'est tellement complexe pour moi cette image de la maman, de la femme au foyer. Le retour au travail n'est pas si facile, mais pas pour les raisons que j'imaginais.

La société n'aide pas à garder une bonne image de soi quand on s'arrête de travailler. Tout le monde autour de moi ou presque a l'air soulagé que je travaille "ouf elle a fini son caprice", "elle est de retour parmi nous", "elle fait enfin quelque chose qui compte". Alors que moi, par moments, j'ai l'impression d'être sortie de ma vie...

(tout va bien, pas de déprime hein, juste un questionnement, et puis mes règles approchent et à cette période je ne suis qu'une grosse larme).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par calimarseille à 14:19 - Working Mamma - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Des ongles couleur merchurochrome

    Ce fossé que tu décris, sur un même lieu de travail, entre ceux qui ont des enfants et les autres, je le ressens aussi. Je travaille dans une librairie spécialisée théâtre elle-même située dans un théâtre, et souvent le soir jusque très tard. Les conversations tournent : soit sur des 92-spectacles-qu'il-ne-faut-absolument-pas-manquer, soit du dernier bar à la mode fréquenté par les gens du métier. Sauf que moi, les soirs où je ne bosse pas, je me précipite chez moi, pour être avec mon fils. Je me débrouille pour assister à quelques pièces, mais je me sens en décalage...... Et je m'aperçois que ce n'est pas une question d'âge. Cela tient simplement au fait d'avoir des enfants.....

    Posté par Gwendolune, 07 février 2014 à 00:56 | | Répondre
  • Arf c'est dur de lire ça ... Dans le sens ou oui, c'est la société qui fait des femmes qui ont des enfants une autre "catégorie" de femme .
    Mais pour autant, tu n'as pas à te sentir illégitime, tu as passé un entretien, ce poste tu l'as eu et ton expérience de maman t'a permit d’acquérir beaucoup de choses : comme gérer différentes tâches en même temps, être à l'écoute et patiente ... Essais de voir l'autre côté des choses, ce qui fait que tu es une femme différente mais avec des trucs en plus

    Posté par hysterikfamily, 07 février 2014 à 09:42 | | Répondre
  • Gwendolune : je crois qu'on travaille dans le même secteur du coup, le spectacle. Le fossé est peut-être pire ! Ici aussi ils vont voir un spectacle tous les soirs et des festivals à Nantes et partout qu'il ne faut pas rater...

    Hystérikfamily : tu as raison. certaines choses me semblent bien plus faciles qu'avant (les enfants) et je me mets bien moins la pression !

    Posté par calimarseille, 08 février 2014 à 09:48 | | Répondre
  • Bisous

    Posté par Laetitia, 19 février 2014 à 16:23 | | Répondre
  • merci

    Posté par Babypop, 03 mars 2014 à 16:54 | | Répondre
  • Je découvre votre blog et bravo, je me retrouve. j'ai aussi repris mon travail après un an d'arrêt, suite à la naissance de ma p'titederniere (5) et franchement après une réflexion dernièrement, j'ai bugge et envoyé ma démission. Sans prévenir du jour au lendemain, trop de pression,un mari absent toute la semaine, et plus le temps de rien. une maison en capharnaüm permanent, et plus le temps de profité des enfants que je pressent constamment. J'ai hâte maintenant de reprendre mon conge parental, faire un break, dormir et tenter ensuite de réfléchir sur l'avenir. Je ne suis pas loin de la dépression maternelle je pense....
    et merci pour ce blog ; )

    Posté par plume, 06 avril 2014 à 15:19 | | Répondre
Nouveau commentaire