Baby Pop

13 mars 2014

Un an et un jour

Je ne sais même pas par où commencer ce billet. Je t'aime tellement, tellement simplement, je ne savais pas que ça pouvait être si facile.

Cette année n'est pas passée particulièrement vite, je n'ai pas envie d'écrire un an "déjà". Un an oui, tout naturellement.

D'un bébé discret et dormeur, tu es passée à une minuscule petite tornade. Qui ne s'arrête jamais de bouger, de jouer, de gesticuler. A tel point que sur la table à langer, il est impossible de t'enfiler tes chaussettes, ou à table, impossible de viser ta bouche sans faire valdinguer la cuillère.

Quand je te donne ton bain j'en ressors trempée, du mascara qui coule jusqu'au cou.

Tu jettes tout, tu casses tout sur ton passage.

Quand tu n'arrives pas à faire quelque chose tu te jettes assise par terre, front au sol, à hurler ta colère.

Tu sais déjà boire au verre toute seule, sans en mettre partout, ou même boire une compote en gourde sans la faire exploser (oui compote en gourde à un an, la honte). 

Tu danses toute la journée,

photo (3)

Tu as les dents du bonheur et ça me met en joie, 

Tu es tellement fluette que je ne peux pas utiliser les vêtements de ta soeur au même âge,

Tu n'aimes pas être portée, ni dormir avec nous, ni être câlinée, tu veux juste bouger encore et toujours.

Tu es tellement différente.

Tu es en admiration devant ta grande soeur qui ne te le rend pas. Alors tu lui cries dessus et tu la tapes...

Mon bonheur est terni devant cet amour que j'aimerai tellement qu'elle partage avec nous. Il est terni devant cette peur de te préférer, ce serait si facile...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par calimarseille à 23:21 - Little Miss BabyPop - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires sur Un an et un jour

    Comme je comprends et partage ce sentiment ambivalent... avec 3 enfants du même âge, je me suis toujours sentie dans un amour-coupable, avec le poids des regards extérieurs qui comparent, et jugent.
    Pourtant, je l'affirme haut et fort, sans honte, j'ai des affinités différentes avec chacun des 3. Je ne me sens pareille, face à l'une ou l'autre de mes filles surtout. Avec l'une ça coule toujours de source... Avec l'autre, je prends sur moi pour être plus douce. Je ne sais pas l'expliquer.
    Et même adulte, je le ressens vis-à-vis de ma mère, qui fait de même entre ma sœur et moi...

    Posté par stéphie, 14 mars 2014 à 10:56 | | Répondre
  • je me souviens avoir ressenti ça en lisant tes billets. C'est humain mais douloureux pour tout le monde. C'est tellement dur de ne pas comparer quand il y a tant de différences !

    Posté par calimarseille, 14 mars 2014 à 13:48 | | Répondre
  • Il me touche beaucoup ton billet , tellment émouvant , c'est bien de pouvoir poser des mots comme tu le fais sur des sentiments pas toujours facile
    En même temps il me fait sourire aussi , deux filles tellement différentes c'est chouette aussi !
    Des bisous

    Posté par karyatyde, 14 mars 2014 à 15:17 | | Répondre
  • merci miss <3

    Posté par calimarseille, 17 mars 2014 à 15:54 | | Répondre
  • C'est joli ces mots.
    Je pense à mon petit garçon quand je lis ton texte bien que ce soit mon premier.
    Les enfants sont des êtres humains et il y en a avec lesquels on a plus d'affinités que d'autres. L'amour et les affinités sont des choses différentes.
    L'amour je suis convaincue que tu en as pour les deux ...
    Mon conjoint à deux enfants d'un précédent mariage. Je peux te confier qu'il n'est pas le même papa avec les deux et le petit dernier. Pas de différence mais une relation tellement différent et trois enfants aux antipodes. Mais l'amour pour les 3 est bien là et toujours aussi fort

    Posté par Ciedesroudoudous, 18 mars 2014 à 21:38 | | Répondre
  • J'ai carrément vu ma fille quand tu as dit qu'elle s'asseyait par terre pour poser sa tête au sol et pleurait tout son soul... version "mélodrame" ici, très clairement !! Elle est forte
    Mes 2 enfants aussi sont carrément aux antipodes et j'ai trouvé très juste ce que tu disais : je trouve que c'est plus facile d'aimer ma 2e, au tempérament tellement plus rentre-dedans et moins hypersensible que son frère...
    Mais tous deux sont exceptionnels, c'est certain !
    Bel anniversaire à ta tornade, avec un peu de retard.

    Posté par Madame Sioux, 29 mars 2014 à 14:16 | | Répondre
Nouveau commentaire